×
EXPERTISE SERVICES PROJETS PUBLICATIONS ÉQUIPE CONTACT

La signalisation

L'utilisation de signalisation normalisée facilite sa compréhension, par l'uniformité des messages et des couleurs. Elle assure aussi la lisibilité des messages, par une taille adéquate des pictogrammes, de la typographie et des panneaux.

Voir toutes les sections du guide
Ce guide sera mis à jour au besoin et nous y ajouterons de nouveaux exemples. Revenez le consulter!

Panneaux de prescription

L’utilisation de panneaux de prescription relatifs aux aménagements piétons ou cyclables assure un message cohérent, même pour des aménagements temporaires.

C’est le cas des panneaux P-345 Rue partagée et P-250-2 Voie réservée aux bicyclettes.




Deux déclinaisons du panneau P-250, prévues à la norme du Ministère,[1] indiquent qu’il s’agit d’une voie réservée aux piétons, ou aux piétons et aux cyclistes, un sentier polyvalent dans l’emprise de la rue par exemple.

 

Le panneau P-250-9 indique que la circulation à vélo est permise sur le trottoir. L’usage de ce panneau nécessite toutefois de communiquer la priorité des piétons sur les trottoirs, qui n’est pas régie par le Code de la sécurité routière.


 

Panneaux de travaux

Les panneaux orange de travaux sont normalement utilisés pour délimiter des corridors temporaires et indiquer des détours, usage similaire à celui recherché pour certaines mesures temporaires.

 


Ils peuvent être utilisés temporairement lorsqu’ils sont les seuls disponibles.

On devrait toutefois privilégier les panneaux de prescription ou de danger requis par les aménagements mis en place pour toute acquisition de panneaux.
 

Messages d’information sanitaire

Les messages d’information sanitaire, par exemple ceux concernant la distanciation, ne constituent pas de la signalisation et devraient se faire entre les intersections plutôt qu’à celles-ci, pour éviter de nuire à la signalisation réglementaire.
 

Installation des panneaux

Les panneaux de signalisation sont installés du côté droit de la chaussée, face à la circulation. Ils peuvent aussi être installés du côté gauche des corridors temporaires, devant les éléments séparateurs.

Hauteur
Le bord inférieur des panneaux doit être à une hauteur comprise entre 2,2 et 3,0 m.

Dégagement latéral
Le bord gauche des panneaux doit être entre 0,3 m et 3,5 m de la bordure de la chaussée.
 

Marquage

Le marquage des voies temporaires se fait à l’aide de peinture ou de ruban de marquage temporaire. Le marquage peint est plus difficile à retirer, mais nettement moins couteux à l’achat et à la pose. Il existe aussi du ruban noir, qui sert à masquer temporairement le marquage en place.

 
 

Feux de circulation

Les aménagements temporaires peuvent nécessiter des modifications aux feux de circulation, notamment :
  • L’insertion systématique d’une phase pour les piétons, pour éviter l’usage du bouton d’appel qui risquerait d’être un vecteur de contamination. À plus long terme, un système de détection de piétons remplacera l’activation par bouton d’appel.
  • L’interdiction du virage à droite au feu rouge, par l’ajout du panneau P-115-1.


[1] Normes Ouvrages Routiers, Tome V Signalisation, ch. 2 Prescription, p. 29