×
EXPERTISE SERVICES PROJETS PUBLICATIONS ÉQUIPE CONTACT

Les aménagements pour les piétons

L'absence de trottoir oblige les piétons à marcher dans la rue. Il en va de même lorsque le trottoir est trop étroit pour permettre le croisement ou le dépassement en respectant une distanciation sociale, par exemple devant les commerces où se forment des files d'attente.

Voir toutes les sections du guide
Ce guide sera mis à jour au besoin et nous y ajouterons de nouveaux exemples. Revenez le consulter!

Solution type : corridor piéton aménagé à même la chaussée

Contexte d’implantation
Le corridor piéton aménagé à même la chaussée tient lieu de trottoir là où il n’y en a pas. Il sert surtout pour les dépassements et croisements lorsqu’il est aménagé pour faciliter le respect de la distanciation : comme les piétons doivent utiliser le trottoir pour accéder aux édifices, la plupart des piétons préféreront y rester lorsque l’achalandage le permet.



Les personnes handicapées doivent conserver la priorité d’usage des trottoirs parce que :
  • Les personnes à mobilité réduite pourront accéder au corridor piéton uniquement aux endroits où la bordure est abaissée.
  • Les personnes handicapées visuelles auront de la difficulté à repérer le début et la fin des corridors piétons.

Largeur
Le niveau de service offert par le corridor piéton dépend de sa largeur :
  • 1,0 m permet la circulation à la file, sans croisement ni dépassement;
  • 1,5 m permet la circulation côte à côte de 2 personnes d’un même ménage, sans croisement ni dépassement;
  • 3,2 m permet le croisement ou le dépassement en conservant une distance de 2 m entre les personnes.

Séparation
La séparation avec les voitures est importante pour assurer le confort des piétons. Dans le cas du trottoir, cette séparation est assurée par la bordure, et par la banquette lorsqu’il y en a une.

Le corridor piéton temporaire nécessite une séparation physique qui peut être réalisée avec des éléments ponctuels ou continus. Pour plus de détails, voir la section Séparateurs temporaires.

Signalisation
Le panneau P-250-2 avec pictogramme piéton, prévu à la norme du Ministère,[1] indique qu’il s’agit d’une voie réservée aux piétons. Toutefois, comme l’article du Code de la sécurité routière sur les voies réservées ne mentionne pas les piétons, les corps policiers ne pourront probablement pas donner de contravention aux contrevenants qui circuleraient ou stationneraient dans cette voie [2] et il faudra s’assurer que l’entrée du corridor piéton soit trop étroite pour les automobiles.

Le panneau P-160 Arrêt interdit remplacera les panneaux relatifs au stationnement sur la rue et ce règlement pourra être appliqué par les policiers.


 
[1] Normes Ouvrages Routiers, Tome V Signalisation, ch. 2 Prescription, p. 29

[2] L’article 295 stipule : « 4°  réserver des voies de circulation à l’exécution exclusive de certaines manoeuvres ou à l’usage exclusif des bicyclettes, de certaines catégories de véhicules routiers ou des seuls véhicules routiers qui transportent le nombre de personnes indiqué par une signalisation appropriée; »