×
EXPERTISE SERVICES PROJETS PUBLICATIONS ÉQUIPE CONTACT

Mesures temporaires pour les piétons et les cyclistes

Pour faciliter la mobilité des piétons et des cyclistes dans le contexte de la pandémie de la COVID-19, le service-conseil de Vélo Québec propose un guide gratuit pour outiller rapidement les municipalités du Québec à mettre en place des aménagements temporaires.

Voir toutes les sections du guide
Ce guide sera mis à jour au besoin et nous y ajouterons de nouveaux exemples. Revenez le consulter!

À propos des mesures temporaires

Les mesures temporaires sont utiles pour développer rapidement un réseau piéton ou cyclable, ou pour installer un détour pendant un chantier ou un événement majeur.

Dans le contexte de la pandémie de la COVID-19, ces mesures sont encore plus importantes, la marche et le vélo aidant à assurer le transport de tous avec efficacité et ce, tout en respectant les règles de distanciation sociale. De plus, la marche et du vélo seront un apport essentiel pour la santé physique et mentale de la population, dans un contexte où le confinement a entraîné une baisse importante d’activité physique et où des restrictions demeureront pour la pratique de plusieurs activités.

À propos de ce guide

Objectif général
Assurer la mobilité des piétons et des cyclistes tout en permettant la distanciation sociale requise en raison de la COVID-19.

Objectif du guide
Outiller les municipalités du Québec pour la réalisation rapide d’aménagements temporaires facilitant la mobilité des piétons et des cyclistes.

Distanciation
Les mesures mises en place doivent faciliter la distanciation sociale telle que recommandée par les autorités de santé publique. Il revient toutefois à chacun de s’assurer du respect de la distanciation et à prendre les autres mesures pour limiter les risques de propagation du virus, comme le port du masque.

Besoins des piétons et des cyclistes
Les mesures mises en place devront répondre aux besoins des piétons et des cyclistes pour assurer :

  • l’efficacité des déplacements, par la continuité et la connectivité des aménagements ;
  • le confort et la sécurité des piétons ET des cyclistes, jamais des uns aux dépens des autres.


Aménagement et signalisation
Les mesures mises en place devront être aménagées selon les meilleures pratiques en matière de :

  • largeur des voies;
  • signalisation;
  • séparation par rapport aux véhicules motorisés ou de critères de débit et de vitesse dans les voies partagées.


Priorités
Pour les piétons, les aménagements visent à répondre en priorité :

  • aux déplacements locaux;
  • à l’accès aux rues commerciales et à la possibilité de faire la file devant les commerces;
  • à la création de circuits de promenade à pied.


Pour les cyclistes, les aménagements visent à répondre en priorité :

  • aux déplacements plus longs, notamment pour le travail ou les études;
  • à la création de réseaux interconnectés;
  • à la création de circuits de promenade à vélo.

La mise en place de mesures temporaires est facilitée par les stratégies suivantes.

Mise en œuvre étendue d’aménagements saisonniers
Devancer l’ouverture saisonnière des rues piétonnes ou partagées par les piétons et les cyclistes, et des autres aménagements saisonniers : stationnements pour vélos...

Étendre ces mesures à toute la journée et à toute la semaine lorsqu’elles se limitent normalement à quelques heures par jour ou quelques jours par semaine.

Mise à l’essai d’aménagements planifiés
Tester à l’aide de mesures temporaires, les aménagements permanents prévus dans le cadre du plan piéton, du plan vélo ou du plan de mobilité active de la municipalité.

Prise en compte des besoins des riverains
L’acceptabilité des aménagements relève notamment de la prise en compte des besoins des riverains :

  • maintien de l’accès aux résidences;
  • maintien de l’accès aux stationnements hors rue;
  • offre de stationnement sur les rues avoisinantes ou hors rue en remplacement du stationnement interdit pour la mise en place de mesures temporaires;
  • débarcadères temporaires pour les commerçants, sur les rues croisées par exemple, en faisant attention de maintenir une bonne visibilité aux intersections.


Contrôle
Les mesures temporaires dérangent les habitudes de certaines personnes. Il faut assurer le respect de l’intégrité des aménagements réalisés, des interdictions d’y circuler ou d’y stationner. Ces mesures nécessitent :

  • une signalisation normalisée servant de base à l’application des règles temporaires;
  • un contrôle policier, en particulier aux endroits où il y a fréquemment de la délinquance;
  • de répondre aux plaintes des citoyens et commerçants.

Terminologie
Utiliser la terminologie du Code de la sécurité routière, des guides techniques et des normes pour faciliter la communication. Par exemple, il est préférable de parler de sentier polyvalent plutôt que de piste cyclo-pédestre. De plus, privilégier une terminologie positive : voies réservées aux piétons ou aux cyclistes, corridors piétons.

Diffusion
Diffuser le plus largement possible l’information au sujet des nouveaux aménagements et leur raison d’être en utilisant notamment :

  • le site web de la municipalité;
  • une cartographie en ligne modifiable au besoin;
  • les médias sociaux pour annoncer les nouveaux aménagements;

Aviser les riverains avant l’implantation des nouvelles mesures.

Message sur la cohabitation
Insister sur l’importance de la courtoisie et du respect du principe de précaution mentionné en préambule du Code de la sécurité routière : « Tout usager de la route est tenu, surtout à l’égard de celui qui est plus vulnérable que lui, d’agir avec prudence et respect lorsqu’il circule sur un chemin public. »

Ceci vaut aussi pour les cyclistes à l’égard des piétons et des autres cyclistes, en particulier des enfants à vélo, dont le comportement peut être imprévisible.

Suivi et rétroaction
Il importe d’effectuer un suivi des nouveaux aménagements, impliquant des visites de terrain régulières, pour s’assurer du respect des éléments suivants :

  • critères de conception;
  • corridors réservés aux piétons ou aux cyclistes;
  • interdictions de stationnement ou de circulation.


La mesure de l’achalandage, à l’aide de compteurs automatiques ou de comptage de courte durée, permet de vérifier l’adéquation des mesures mises en place avec les besoins des citoyens. Lorsque des problèmes sont constatés, on effectue une rétroaction :

  • apport de correctifs aux aménagements;
  • communication ciblée en fonction des problèmes de comportement observés;
  • contrôle policier.